Ce week-end auront lieu des élections qui ne passionnent pas grand monde. Il s'agira de choisir 114 sénateurs.

senat


Cette institution a toujours été conservatrice et, à ma connaissance, n'a jamais eu grand intérêt.
Elle a servi à recaser des barbons rejetés par le suffrage universel ; ça a permis à quelques ministres (35, de droite comme de gauche) de garder leur niveau de vie, voire de l'améliorer.

Donc dimanche, certains d'entre vous vont changer de sénateurs. Qu'ils se rassurent, ça ne va pas bouleverser grand chose dans leur vie quotidienne.

Un peu plus tard, il y aura l'élection du président du Sénat, pour votre info, le choix c'est entre Larcher et Raffarin. Qui cela intéressera ? Les familles Larcher et Raffarin et c'est à peu près tout.


larcher Les perdreaux de l'année raffarin

Quelques détails triviaux :

Le Sénat siège au palais du Luxembourg. La Garde Républicaine assure la surveillance des lieux, qui incluent les jardins publics situés en face et le Musée du Luxembourg.  

Le budget du Sénat s'élève à 321,9 millions en 2007, dont 11,4 millions d'euros pour l'entretien du Jardin du Luxembourg et 1,2 million pour le Musée.

Sur les 309,2 millions d'euros spécifiquement alloués au Sénat pour l'année 2007, les indemnités des sénateurs représentent 28,4 millions. Ce qui permet aux sénateurs de percevoir une indemnité mensuelle en 2008 d'un peu moins de 7 000 euros bruts, calculée selon le traitement des fonctionnaires occupant les emplois les plus élevés de l'État appartenant à la « catégorie "hors échelle" (conseillers d'État, préfets, directeurs d'administration centrale, etc.) ». A cela s'ajoute l'indemnité représentative de frais de mandat d'un montant d'environ 6 100 euros pour la rémunération du personnel de secrétariat, la location d'une permanence, l'équipement de bureau, etc. Depuis 1976 les sénateurs peuvent avoir des assistants qui sont directement employés par le parlementaire avec un salaire moyen brut d'environ 2 300 euros pour un assistant à temps plein.

De plus divers moyens matériels mis à la disposition des sénateurs comme un bureau individuel au Palais du Luxembourg ou ses dépendances, d'équipements informatique et de communications, de la gratuité de l'affranchissement du courrier spécifique à ses travaux parlementaires, de prêts pour le logement ainsi que diverses facilités de transport

Sources : Rapport Massion et bienvenue au Sénat


luxembourg