Selon une enquête statistique menée auprès de nombreux responsables de cuisine de brasseries et restaurants parisiens, trois à quatre plats leur sont en moyenne retournés chaque année par des clients ulcérés ou écoeurés d'y avoir trouvé un poil du chef ou du marmiton.

Lorsqu'on sait qu'un individu perd quotidiennement, et de façon naturelle, cinquante à soixante-dix cheveux et que 96% du personnel opérant dans les cuisines parisiennes travaillent sans toque ni couvre-chef, on ne peut être que pessimiste sur le recul des avatars pileux touchant les plats du jour.

Si l'on multiplie le nombre de "plats aux poils" déclarés officiellement et renvoyés en coulisse par le nombre d'établissements concernés, si on y ajoute les cheveux délicatement écartés sur les bords des assiettes par des clients conciliants et que l'on estime à sept ou huit annuellement par établissement, si on tient compte du facteur pondérateur que sont les clients qui introduisent eux-mêmes subrepticement un de leurs propres poils dans la nourriture pour justifier un changement de garniture, on obtient alors pour le seul Paris intra-muros un total de 120 000 à 140 000 poils orphelins qui, chaque année, occupent une place inadéquate dans une assiette garnie. Ce qui laisse aux amateurs de "poils de nourriture" et de "cheveux en sauce", estimés à une petite trentaine en France, un vaste champ d'investigation propre à élever leur collection vers les sommets de la renommée.

D'après plusieurs de ces collectionneurs, il semblerait que dans certains établissements, les poils dans les assiettes soient si courants qu'on les considère, dans certains guides anglo-saxons, comme de véritables amis de la cuisine traditionnelle bourgeoise.

Ma source :

poils un bouquin de poil Martin Monestier

rassemblant un tas de renseignements divers et variés autour du poil, des cheveux, des toisons, des barbes et moustaches, des bizarreries et montrant, il faut bien le dire, en dehors des anecdotes, une connaissance quasi encyclopédique de tout ce qui tourne autour du poil.