Suite de la promenade parisienne avec Beaux-Arts magazine à la découverte de l'art en plein air - Crédit photos : Mikaël Lafontan -

 

Quand les métallos nous éclairent

metallo

94, rue Jean-Pierre Timbaud (75011)

La Maison des métallos a pris depuis quelques années le tournant de la conversion culturelle. Mais pas question d'oublier le passé pour les syndicalistes qui occupent encore une partie de ces locaux nés avec les grandes grèves de 1936. Ces militants, avec la fondation de France, ont donc commandé à Alain Bublex une oeuvre mettant en lumière l'histoire autant que le présent. Dans l'allée ont ainsi poussé quelques lampadaires articulés, tous différents.Montant et descendant avec la lueur du jour, ils doivent autant au talent du plasticien qu'à celui du chaudronnier qui l'a aidé. Pour tous, il s'agit de faire "un don à la collectivité", en illuminant le passage vers le centre culturel, en affichant la fierté d'un métier.

 

Panneaux scotchés

panneau

Rue Pierre Lescot (75001) et un peu partout dans Paris

Son nom ne vous dit rien : Clet Abraham... Pourtant, plusieurs fois, au détour des rues, vous êtes sûrement tombé dans le panneau ! Avec beaucoup d'humour, ce Breton débarqué à Paris en 2005 détourne, enfourchant son vélo et armé de stickers, la signalisation routière qu'il considère comme une "pollution visuelle". A l'angle des rues du Temple et de la Verrerie, un de ses piétons scie un sens interdit, pendant qu'un autre est crucifié sur le signe d'une impasse, rue Pierre Lescot.

 

Une dédicace aux pompiers

perspective

Place Jules Renard (75017), Tour d'exercice, 2008

Wang Du n'a guère pour habitude de faire dans la mesure, et nombre de centres d'art se souviennent de ses monumentales installations. Cet hommage rendu aux pompiers du 17è arrondissement ne déroge pas à la règle : rutilante comme le casque des valeureux, la sculpture de 11 mètres qu'a réalisée l'artiste d'origine chinoise s'inspire des tours d'exercice ; elle s'élève au coeur d'une place dans une perspective faussée qui la fait paraître plus haute encore, reflétant les immeubles de briques alentour. Sept tonnes d'acier inoxydable qui annoncent avec superbe la caserne du quartier et semblent fuser comme une lance à eau.

 

... à suivre ...