Vous aimez l'art architectural de Gaudi, les peintures et sculptures de Miro, les oeuvres de Picasso et de Dali, la mosaïque, les belles façades, les tapas et les fruits de mer, les fruits et légumes colorés proposés à profusion, le calme et la verdure des jardins, la beauté des arbres, les rues animées qu'elles soient "classes" ou qu'elles soient "louches", les spectacles de rue, vous adorez flâner le nez au vent pour capter odeurs, sons et couleurs, vous avez parcouru Barcelone maintes et maintes fois sur les traces de Pepe Carvalho et de Biscuter, alors nous avons des points communs et alors vous apprécierez beaucoup Barcelone. Si, de surcroit, vous aimez les travaux, les concentrations de grues et les atmosphères de chantier, alors là, vous prendrez un pied d'enfer !

Nous avons passé 4 jours dans la capitale de la Catalogne, 4 journées pendant lesquelles nous avons parcouru une partie de ses rues nuit et jour si vivantes et si colorées. J'ai pris quelques photos, quelques notes et je vais vous dérouler notre séjour sur quelques billets en espérant vous faire partager mon engouement pour cette splendide ville. Cliquez sur les photos pour les voir "en grand".

Tout commence par l'embarquement problématique qui nous a fait attendre une demi douzaine d'heures à l'aérogare 2F de Roissy à cause du succès qu'a cette destination. Les deux premiers vols nous sont passés sous le nez et nous n'avons pu embarquer que sur l'A320 de 14h30. En attendant, que faire ? Se balader dans les différentes zones d'attente et shooter quelques instants privilégiés :

2009_001   2009_002   2009_004

 

2009_006   2009_007   2009_008

 

2009_009   2009_011   2009_012

Dans l'après-midi, atterrissage puis train depuis l'aéroport de Barcelone El Prat jusqu'à l'hôtel situé à proximité de la place de la Catalunya, le centre de la ville, dans une petite rue qui donne sur le passeig de Gràcia, une avenue bordée d'enseignes élégantes, de bars à tapas, de cafés à la mode et d'immeubles cossus. C'est un nouveau quartier aménagé à la fin du XIXème siècle : l'Eixample. C'est l'architecte Ildefons Cerdà qui sort vainqueur du concours lancé pour l'aménagement de l'extension de la vieille ville; c'est un modèle d'urbanisme rationnel qui consiste en une série de rues parallèles à la mer, traversées de rues perpendiculaires, avec des pans coupés à chaque croisement. Au centre de chaque ensemble d'immeubles il avait prévu des espaces verts que la spéculation a bien vite supprimé.

eixample

eixample2

Au bout du Passeig de Gracia on arrive sur la Plaça de Catalunya. Elle est occupée dans la journée par les marchands de nourritures pour toutes sortes de pigeons (graines pour les oiseaux et friandises diverses pour les humains).

2009_013   2009_014

Le soir, cette foule bruyante et bigarrée laisse la place au pique-niques improvisés, aux pistes de rollers et devient un lieu de drague intensif.

2009_015

Si on bifurque légèrement sur la droite on attaque les ramblas.

2009_016   2009_017

Cela débute par la Rambla de Canaletes, nom qui vient de la fontaine qui se trouve à cet endroit depuis des temps reculés. D'après un dicton populaire, celui qui boit à cette fontaine revient toujours à Barcelone.? Le tronçon suivant est la Rambla dels Estudis. On continue à descendre vers la mer et on se trouve sur la Rambla de Les Flors. Puis on arrive sur la Rambla de Els Caputxins, pour terminer sur la Rambla de Santa Monica. Le tout ne fait pas un kilomètre et demi mais il faut compter plus d'une heure de promenade tant il y a de choses à voir.

2009_020   2009_021

2009_024   2009_023

2009_027   2009_026

2009_030   2009_033

2009_028   2009_031

Les vélib' de Barcelone

2009_032

Les quelques tapas ingurgités à notre arrivée sont bien loin et nous jetons notre dévolu sur El Gran Café pour notre dîner.

2009_038   2009_039   2009_040

2009_041   2009_042   2009_043

Quelques visions nocturnes sur la route du retour à l’hôtel

2009_044   2009_045

2009_049   2009_051 

2009_053  2009_052   

2009_047