07 octobre 2012

Animal, animal ...

Les chercheurs de l'université de Leipzig, qui travaillent sur la discontinuité entre l'homme est l'animal, ont pu prouver qu'une rupture fondamentale s'est produite le 18 janvier 142152 avant J.-C., à 16h24. Ils cherchent désormais la nature exacte de l'évènement. Sur la planète géante Sfijoo, toutes les races sont intelligentes, sauf une, les bigoulas, des mollusques qui ressemblent vaguement à des vélos d'appartement. Les bigoulas n'ont en effet ni parole, ni raison, ni expérience de la mort, ni technique, ni institution, ni... [Lire la suite]
Posté par Claudius77 à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 septembre 2012

Leo

Ricardo Marchini sentit que l'heure de vérité avait sonné. - Viens Leo, dit-il, il faut qu'on discute. Ils s'en allèrent ensemble en remontant la rue. Ils marchèrent un bon moment dans le quartier de Saavedra, se promenant en silence. Comme d'habitude, Leo traînait derrière, puis il pressait le pas pour rattraper Ricardo qui avançait les mains dans les poches, le front plissé. Lorsqu'ils arrivèrent sur la place, Ricardo s'assit. Il avala sa salive, prit la tête de leonardo entre ses mains et, en le regardant dans les yeux, lâcha le... [Lire la suite]
Posté par Claudius77 à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 août 2012

La lettre

Enrique Buenaventura était en train de boire du rhum dans un bar de Cali lorsqu'un inconnu l'aborda. L'homme se présenta, maçon de métier, pardonnez l'intrusion, excusez-moi du dérangement : - J'ai besoin que vous écriviez une lettre pour moi. Une lettre d'amour. - Moi ? - On m'a dit que vous sauriez faire. Enrique n'était pas spécialiste mais il bomba le torse. Le maçon précisa qu'il n'était pas analphabète : - Je peux écrire, je sais faire. Mais pas une lettre comme ça, ça je ne sais pas. - Elle est pour qui cette lettre ? ... [Lire la suite]
Posté par Claudius77 à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 août 2012

Sprinter

Notre sprinter secoue les muscles impressionnants de ses cuisses, pousse sa jambe arrière dans le vide avant de poser ses pointes sur le starting-block, place ses doigts de façon maniaque sur le bord de la ligne blanche, courbe la tête et loge son esprit dans ses reins. Si tout se passe comme prévu depuis neuf ans qu'il court, dans moins de dix secondes, il aura parcouru cent mètres à 37 kilomètres à l'heure. Notre sprinter est une machine brutale quasiment inréglable qui doit concilier le goût de la crise et la plus vaste patience.... [Lire la suite]
Posté par Claudius77 à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 juillet 2012

Vélo violent - 2 -

Je n'en étais pas à mon coup d'essai. Chaque cycliste, même débutant, sait qu'à un moment ou à un autre de sa vie il aura rendez-vous avec une portière de voiture. Elle peut s'ouvrir devant lui à chaque instant, du côté droit, du côté gauche, au moment où l'on s'y attend le moins, au détour d'une rue, à la croisée de deux chemins, au beau milieu d'une ligne droite déserte. Comme cycliste urbain, j'en ai une collection complête à présenter : portière droite, portière gauche, portière haute de camion, portière basse de cabriolet,... [Lire la suite]
Posté par Claudius77 à 19:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 juillet 2012

Vélo violent - 1 -

Je me souviens très bien du chien. C'était un chien jaune de marque boxer. Je me souviens très bien que je l'ai vu vivant le dernier puisque c'est moi qui l'ai écrasé. Au même moment, j'ai senti ma roue avant qui pliait et mon guidon qui faisait levier sur mon bras gauche. J'ai senti le souffle du peloton qui se divisait en criant autour de moi et je me suis réveillé, assis sur le trottoir de Longchamp, essayant d'écrire mon numéro de téléphone dans le sable au cas où je retomberais dans les pommes. Il y a eu le premier hôpital où... [Lire la suite]
Posté par Claudius77 à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 juin 2012

L'oiseau du mois d'avril

Il pleut, il neige, il fait soleil, l'agneau bondit à côté de sa mère, la poule pond des oeufs de Pâques, les épinards sont magnifiques : c'est le mois d'avril. Il surexite l'esprit humain. C'est en avril que l'homme inventa La Marseillaise, le Pôle Nord, le système métrique, l'hélicoptère et la Légion d'honneur. Le merle et le corbeau couvent leurs oeufs verts. Jamais les prés n'ont entendu tant de chants d'oiseaux : l'aigle glatit, l'alouette turlute, le merle siffle et le pinson lance des fanfares, l'auvergnat appelle d'une voix... [Lire la suite]
Posté par Claudius77 à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 mai 2012

Inscription à l'état civil lexical

Addivision Au restaurant, addition qu'on décide finalement de diviser par le nombre de convives, au grand dam de celui qui, par économie, s'est contenté d'une salade et d'un café, le tout arrosé d'eau plate. Ascensure Censure implicite qui interdit à l'usager de croiser le regard des autres personnes dans un ascenseur.   Cadrectomie Ablation sur un mur, qui laisse généralement des cicatrices apparentes (plaie ouverte à la place du clou, dépigmentation à l'emplacement du cadre).   Painsum Partie du pain au... [Lire la suite]
Posté par Claudius77 à 07:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 mai 2012

Langages

Le saviez-vous ? Si l'on répète ad lbitum le mot "fenêtre" en regardant un poisson, puis le mot "poisson" en regardant une fenêtre, on perd son temps. Non seulement le concept du chien n'aboie pas, comme le soulignait (dit-on) Spinoza, mais celui du chocolat ne fait pas grossir. Une maladie mentale consiste à employer des mots à la place d'autres, par exemple, dire "le commissariat du quartier est un bâtiment aux briques jaunes" au lieu de "Maman, donne-moi une grosse part de tarte aux pommes". La communication avec le... [Lire la suite]
Posté par Claudius77 à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 avril 2012

Signé Oscar Wilde

Oscar Wilde Personne n'est assez riche pour acheter son passé   On peut toujours être gentil avec les gens dont on se moque totalement   Notre vraie vie est si souvent celle que nous ne menons pas.   Les jeunes hommes voudraient être fidèles et n'y parviennent pas ; pour les vieux, c'est l'inverse.   Le devoir, c'est ce qu'on attend des autres, pas ce qu'on fait soi-même.   La sincérité à petites doses est dangereuse ; à forte dose, elle est carrément fatale   De nos jours, être... [Lire la suite]
Posté par Claudius77 à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]