01 février 2014

L'Art

On ne trouve aucune sculpture de feuille de vigne, car il serait indécent de la représenter ainsi, sans placer un homme nu derrière elle. Deux peintres méconnus du public, Edgard Bourrelet (1850-1889) et Vincent Van Gogh (1853-1890), se sont amusés, toute leur vie durant, à échanger leurs signatures sur leurs tableaux. Si vous possédez un tableau signé E.Bourrelet, sachez qu'il ne vaut rien. Non seulement on peut se servir d'un Rembrandt comme d'une table à repasser, comme le recommandait Duchamp, mais cela marche presque aussi... [Lire la suite]
Posté par Claudius77 à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 janvier 2014

Le dico des papous, intro ...

"Des papous dans la tête", "Les Décraqués", une aventure radiophonique que l'on peut suivre depuis quelques années et plus, sur France Culture. Le maître mot de ces émissions, c'est le jeu : jouer avec les mots, le langage, s'amuser avec la culture. Il entre dans le jeu un plaisir malin qui s'oppose à "l'esprit de sérieux". Pourtant le sérieux n'échappe pas à l'esprit du jeu, et comme les enfants, les Papous jouent sérieusement. Le jeu a ses règles, les leurs sont des incitations à l'écriture, la contrainte est libératoire.... [Lire la suite]
Posté par Claudius77 à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 décembre 2013

Le jeu

Le saviez-vous ? En Angleterre, les règles du jeu de criquet sont exactement les mêmes quand il pleut que quand il pleut. * ontrairement à une légende tenace, ce n'est pas le chat qui joue avec la souris, mais l'inverse. La perversité sadomasochiste de ces rongeurs est en effet, hélas, sans limite. * Dans le tableau de Bruegel l'Ancien "Les Jeux d'enfants", une huile sur bois peinte vers 1560, il est clair que le petit garçon en culotte blanche et chemise rouge, au centre du tableau, triche. * Si, aux échecs, on attribuait aux... [Lire la suite]
Posté par Claudius77 à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 novembre 2013

Le règne des apparences

Alors qu'il patientait tranquillement sur la chaise inconfortable d'une salle d'attente de médecin, Gabriel Nemrod eut soudain l’impression que, face à lui, le tableau bougeait sur la paroi. Puis le mur tout entier vibra, se distordit jusqu'à finalement disparaître. Autour de lui, nul n'en parut affecté. Pourtant, à la place de la cloison, apparaissait désormais en caractères épais le mot : MUR avec, entre parenthèses : (ÉPAISSEUR CINQUANTE CENTIMÈTRES, IMPRESSION PLÂTRE VERS L’INTÉRIEUR ET BÉTON PEINT VERS L’EXTÉRIEUR, EXISTE POUR... [Lire la suite]
Posté par Claudius77 à 07:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
17 novembre 2013

L'ennui

Plus personne ne s'ennuie. En attendant le bus, le dentiste ou l'avion, chacun est occupé par ses tweets et textos, mails et infos, petits jeux et photos. Fini les temps morts et le vague à l'âme.Nous sommes tout le temps en train de faire quelque chose : consulter, répondre, appeler, raconter ou découvrir la dernière façon de tuer des cochons verts avec des oiseaux multicolores... Enfin, voilà la vraie vie ! Celle où il y a toujours de quoi colmater la moindre brèche, occuper le plus petit interstice, rester toujours actif. Vide,... [Lire la suite]
Posté par Claudius77 à 07:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
09 novembre 2013

La minute de silence

C'est une belle institution que la minute de silence propre à honorer les gloires nationales. Ca prouve que les hommes savent encore se conduire correctement et que sur le chapitre de la reconnaissance on ne les prend pas souvent de court.Et aussi qu'ils savent se taire quand ils veulent, quoi qu'ils en disent. Façon de parler.A propos de minute de silence présentement en usage de temps à autre, peut-être pourrions-nous les multiplier et chercher dans les richesses de notre histoire suffisamment d'anniversaires pour justifier un... [Lire la suite]
Posté par Claudius77 à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 novembre 2013

L'assassin puni

"Serial Killer ! Serial Killer !", c'est par ces mots inlassablement répétés au micro de sa camionnette que Grégoire Pilanois attire l'attention des passants. Un signe de la main et le voilà qui s'arrête. On lui signale une femme infidèle, un mari qui ronfle, un collègue trop bien payé, une fillette disgracieuse, un percepteur indiscret ou un écolier aux résultats décevvants. A la photo qu'on lui donne on ajoute quelques précisions géographiques. Des billets changent de main et il est déjà reparti. Bientôt il donne un coup de frein... [Lire la suite]
Posté par Claudius77 à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 octobre 2013

Mémoires d'une star

Longtemps j'ai vécu d'amour et d'eau fraîche, avant de découvrir le sexe et la bière. Mon lit ne peut accueillir toute la mesure sexuelle du monde. J'ai échappé par miracle à une bombe sexuelle. Ma sexualité est un puissant facteur de mixité siociale. Mon obsession sexuelle est le seul symptôme connu de mon altruisme. Mon sexe est une sorte d'animal de compagnie resté à l'état sauvage. Certes, cette groupie est sculpturale, mais il faut aimer l'art abstrait. Mes nombreuses maîtresses ont dû se... [Lire la suite]
Posté par Claudius77 à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 octobre 2013

Tromper

Peu de gens le savent, mais sitôt que l'on a trompé sa compagne (ou son compagnon) apparaît sur le lobe de l'oreille gauche un petit renflement bleuté qui met quelques heures à disparaître.Ne vérifiez pas tout de suite, cela vous trahirait. La première fois que l'on trompe son compagnon, ce n'est pas tromper, dit-on, c'est comparer. Et à partir de la trentième, c'est pour établir des statistiques. La vie conjugale de l'ornithologue James Garwin connut un tournant radical après qu'il eût annoncé, triomphant, lors d'un congrés... [Lire la suite]
Posté par Claudius77 à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 septembre 2013

Les moutons volants

Accoudé à la barrière d'un champ, un paysan observe avec attention un pâturage. Il est abordé par un citadin. Le citadin : BonjourLe paysan : BjourLe citadin : Belle journée, ne trouvez-vous pas ?Le paysan : Ah, ça oui.Le citadin : Êtes-vous en vacances ou bien ...?Le paysan : Non, non, je vis ici.Le citadin : Ah, très bien. Le citadin lève les yeux vers ce que le paysan observe et semble frappé de stupeur. Le citadin : Excusez-moi, mais ce sont bien des moutons, n'est-ce pas ?Le paysan : Ah, ça oui.Le citadin : C'est ce que je... [Lire la suite]
Posté par Claudius77 à 07:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]