28 février 2015

L'homme-dé - quatrième partie -

... suite et fin Aucun pratiquant sérieux du dé ne peut éviter, à un moment ou à un autre, d'inscrire un meurtre dans sa liste d'options. C'est le tabou suprême, qu'il serait lâche de ne pas transgresser. Luke, quand le dé le lui ordonne, imagine deux sous-options : tuer une personne qu'il connaît, en tuer une qu'il ne connaît pas. Il aimerait évidemment mieux la seconde hypothèse, mais non, c'est la première qui sort, et le voilà contraint d'établir une liste de six victimes potentielles, dans laquelle il inclut courageusement ses... [Lire la suite]
Posté par Claudius77 à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 février 2015

L'homme-dé - troisième partie -

... suite ... Oh là, il se doute bien que c'est dangereux, ça, très dangereux, mais c'est une règle d'expérience que toute option imaginée, même avec effroi, finit par être soumise au dé et, un jour ou l'autre, par sortir. C'est ainsi qu'un week-end où leur mère n'est pas là, Luke fait jouer son petit garçon et sa petite fille à ce jeu en apparence innocent : on note sur un papier six choses qu'on aimerait faire, et le dé en choisit une. Cela se passe gentiment au début (cela se passe toujours gentiment au début) : on mange des... [Lire la suite]
Posté par Claudius77 à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 février 2015

L'homme-dé - seconde partie -

... suite ... Dans toutes les circonstances de la vie, désormais, Luke consulte le dé et, puisqu'il a six faces, lui soumet six options. La première, c'est de faire comme il a toujours fait. Les cinq autres se démarquent plus ou moins nettement de cette routine. Mettons que Luke et sa femme aient prévu d'aller au cinéma. Le nouveau film d'Antonioni, Blow-up, vient de sortir, et c'est exactement ce qu'un couple d'intellectuels new-yorkais comme eux doit aller voir. Mais ils pourraient aussi aller voir un film encore plus intellectuel,... [Lire la suite]
Posté par Claudius77 à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 février 2015

L'homme-dé - première partie -

Vers la fin des années 1960, Luke Rhinehart exerçait le métier de psychanalyste à New  York et s'emmerdait. Il habitait un agréable appartement, avec une jolie vue sur les fenêtres de ses voisins qui en avaient une jolie sur les siennes. Il faisait du yoga, lisait des livres sur le zen, rêvait vaguement de rejoindre une communauté hippie mais n'osait pas. A défaut, il portait des pantalons pattes d'éléphant et une barbe qui lui donnait un peu moins l'air d'un bourgeois déprimé, un peu plus celui d'un acteur au chômage. Comme... [Lire la suite]
Posté par Claudius77 à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 février 2015

Architecture pour domestiqués

Lancé en 2012 par le bureau de design japonais Hara Design Institute, le programme Architecture for Dogs compte aujourd'hui 13 projets de constructions pour chiens signés par les architectes et designers les plus talentueux du moment. Le concept : concevoir pour chaque race de chien une structure à réaliser soi-même à partir de vidéos et de plans de montage Telle cette construction hybride tout en bois, entre la niche et le terrain de jeu, que Kengo Kuma a imaginée pour les carlins ... ... ou cet autre modèle, la niche-estrade de... [Lire la suite]
Posté par Claudius77 à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 février 2015

Kâma-Sûtra

"Ce soir-là, j'étais de garde avec Dantec. On a appelé le poste vers 23 heures, parce qu'il fallait recueillir les premiers éléments sur un incendie déclaré dans un hôtel. On file à l'hôpital, et là on nous explique que le feu est parti d'une chambre du troisième. Un couple russe y séjournait depuis vingt-quatre heures, mais le voyage retour allait se faire en single. Le mari avait caramélisé dans les flammes et sa femme en était sortie indemne, mais salement choquée. Elle hurlait malgré les sédatifs dont on l'avait gavée. Comme ma... [Lire la suite]
Posté par Claudius77 à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 février 2015

La réalité

Une équipe de chercheurs de l'Eisschrank Institut de Berlin a définitivement démontré, en avril 1967, qu'il n'y a aucun moyen de prouver avec certitude que la lumière du frigo est vraiment éteinte à partir du moment où l'on a refermé la porte. *** Le peuple nomade du désert de Sahbi (Afrique orientale) est persuadé que le monde réel est une pure construction de leur esprit, et que s'ils cessent de croire à l'existence de leur main, du ciel, ou d'un simple scarabée, ceux-ci disparaîtront aussitôt. Aussi, pour préserver l'équilibre de... [Lire la suite]
Posté par Claudius77 à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]