C'est quoi un perverbe ?

C'est un proverbe perverti.

Il commence par la première partir d'un proverbe et se termine par la deuxième partie d'un autre.
Il possède évidemment sont perverbe miroir.
Les deux ont un sens.

Je vous donne deux exemples :

Mauvaise herbe est une seconde nature
L'habitude croît toujours

Pluie du matin a toujours vingt ans
Quand on aime on n'arrête pas le pèlerin

C'est un exercice qui vient d'une liste oulipienne à laquelle je suis abonné.

Jai lancé ce jeu qui m'a paru amusant sur un forum que je fréquentais régulièrement, remue-méninges.

Deux des artistes de ce site ont joué le jeu, ça a donné d'assez jolis mariages, voici leur "dialogue" :

Omar :

Petit à petit l'oiseau apprend à faire des grimaces.
Ce n'est pas à un vieux singe qu'on fait son nid.

Après la pluie les borgnes sont rois.
Au royaume des aveugles le beau temps.

Kalane :

Loin des yeux, dent pour dent.
Oeil pour oeil, loin du coeur.

Omar :

Heureux au jeu vole un boeuf.
Qui vole un oeuf, malheureux en amour.

Kalane :

Qui se sent morveux prête à Dieu.
Qui donne aux pauvres se mouche.

Omar :

Qui veut aller loin vole un boeuf.
Qui vole un oeuf ménage sa monture.

Les murs ont la rage.
Quand on veut noyer son chien on dit qu'il a des oreilles.

Kalane :

Il faut battre le fer, Dieu le veut.
Ce que femme veut pendant qu'il est chaud.

La plus belle fille du monde réjouit le pélerin.
La pluie du matin ne peut donner que ce qu'elle a.

Omar :

Quand on veut noyer son chien on dit qu'il a de l'argent.
Le temps c'est la rage.

Faute de grive on a la rage.
Quand on veut noyer son chien on dit qu'il mange des merles.

Quand on veut noyer son chien on dit qu'il est chaud.
Il faut battre le fer pendant qu'il a la rage.

Pauvreté mérite salaire.
Toute peine n'est pas vice.

Qui s'y frotte, le veut.
Ce que femme veut, Dieu s'y pique.

Il faut tourner sa langue sept fois dans la rivière.
L'eau va à sa bouche avant de parler.

L'eau va pour tous.
Chacun pour soi et Dieu à la rivière.

et enfin, l'ami Omar, rarement à cours d'imagination a compliqué le jeu :

Une hirondelle ne fait pas attendre.
Le soleil luit pour le printemps.
Un clou chasse tout le monde.
Tel est pris qui croyait l'autre.
Tout vient à point à qui sait prendre.

Rome ne s'est pas faite à Rome.
Nul n'est prophète en un jour.
Quiconque se sert de l'épée périra en son pays.
La fortune vient par l'épée.
Qui donne aux pauvres prête en dormant.
Tous les chemins mènent à Dieu.

Qui va à la chasse aux pauvres prête à la charité.
Quand on veut noyer son chien, on perd Dieu.
C'est l'hôpital qui dit qu'il a sa place.
Qui donne se moque de la rage.

 

... à vous dans les commentaires, si le coeur vous en dit et si l'imagination vous en dicte