Dans l'Antiquité, les voleurs étaient empalés sur la place publique. Ce supplice décoratif consistait à asseoir le malfaiteur sur une tige pointue enfoncée dans son fondement. Sous l'action de la force de gravité, le patient descendait lentement le long de l'ingénieux instrument jusqu'à ce que la pointe du pal lui ressorte par la bouche (si le bourreau avait bien visé).

pal

C'était un spectacle hautement moral et l'on y conduisait les enfants des écoles pour leur édification. Malheureusement, seuls les spectateurs qui avaient pu trouver une place exactement face à l'empalé pouvaient jouir pleinement de ses jeux de physionomie.

Le grand savant Archimède (287-212) se pencha sur le problème et imagina une solution aussi mathématique qu'élégante. Il fit creuser le long de la tige du pal une moulure en saillie en forme d'hélice, laquelle forçait le condamné à tourner sur lui-même tout en descendant par l'effet de son propre poids. C'était tellement joli à voir que le premier empalé à bénéficier de cette innovation géniale donna lui-même le signal des applaudissement.

La vis était créée.

palvis

Un point d'histoire que l'on doit à Cavanna