En sortant du port de Saint-Nazaire, aprés être passé sous l'impressionnant pont du même nom, la première oeuvre visible (mais il faut une très bonne vue) est le Serpent d'océan de Huang Yong Ping sur la plage de Mindin, à Saint-Brévin.

EP1000948

Pour vous en donner une image plus précise, je suis allé y faire un tour. Sur la photo ci-dessus, la marée était basse, lorsque j'y suis allé en voiture, elle était haute

EP1100760

Regardez comme il répond au Pont de Saint-Nazaire

EP1100765

Même pas peur, je l'ai chopé de face

EP1100762

*-*-*-*-*

Une vingtaine de kilomètres plus loin, on est au large de la plaisante commune de Painboeuf où Kinya Maruyama a installé Le Jardin Etoilé

Le jardin vu du bateau

EP1000968

Je suis également allé prendre quelques photos de l'intérieur du jardin

EP1100719

EP1100720

EP1100722  EP1100721

EP1100724

EP1100726

EP1100728  EP1100732

EP1100733

EP1100735

EP1100740  EP1100746

EP1100758

EP1100743

 

*-*-*-*-*

A Cordemais, pour répondre aux cheminées du "château de fer" qu'est la centrale thermique à flamme, Tatzu Nishi a reproduit, à l'identique, une tour de 15 mètres de hauteur au sommet de laquelle une petit pavillon avec jardinet, sorti tout droit des années 70, fait office de gîte : c'est la Villa Cheminée.

EP1000974

pour information, tarifs, petit déjeuner inclus : 95 euros, semaine et dimanche et 99 euros vendredi et samedi

EP1000976

*-*-*-*-*

 Plus loin, on arrive au Canal de la Martinière; il sert de régulation hydraulique et la machinerie de l'écluse se visite en saison. Eric Wurm y a installé son oeuvre, "Misconceivable"

EP1000991

EP1000992

*-*-*-*-*

 A quelques encablures : Couëron où Jean-Luc Courcoult, le fondateur de Royal de Luxe a installé sa "Maison dans la Loire"

 

EP1010011

 

EP1010012

*-*-*-*-*

Pas très loin, à Indre, une serpent rouge de 40 mètres de long sort du fleuve pour se dresser face à la Loire, gueule ouverte, c'est Serpentine Rouge de l'artiste d'origine Cherokee Jimmie Durham

 

EP1010019

 

EP1010021

*-*-*-*-*

Près de Bouguenais, à Port Lavigne exactement, dans trois peupliers sur la rive du fleuve on peut apercevoir des singes (il vaut mieux être muni de jumelles) un jaguar et un couple d'ours. Il s'agit d'une installation de l'américaine Sarah Sze intitulée "The Settlers" (Les colons).

 

EP1010030

 

EP1010031

 

EP1010034

*-*-*-*-*

Un peu plus loin, à Rézé, dans une ancienne centrale à béton, Roman Signer a accroché un pendule de 7 mètres, il bat le temps et ne s'arrête qu'en cas de vent fort.

 

EP1010052   EP1010050

*-*-*-*-*

Dans les faubourgs de Nantes, sur la falaise de la butte Sainte-Anne, on peut voir un "arbre lunaire" blanc de 12 mètres de haut. Ca s'appelle "Lunar Tree" et c'est de Petra Mrzyk et Jean-François Moriceau.

 

EP1010058   EP1010059

*-*-*-*-*

Bien d'autres oeuvres pérennes ont été installées le long de cet estuaire de Nantes à Saibnt-Nazaire et jusqu'à Fontevraud. Autant d'occasions de poser un regard neuf sur des paysages connus ou à découvrir. Plusieurs oeuvres appellent à une réflexion sur l'état du monde, l'environnement, le rapport au sauvage et à la nature. Que ce soit "Péage Sauvage" du collectif Observatorium, qui pose un tronçon d'autoroute en bois à côté de la zone protégée de la Petite Amazonie, ou 'L'île flottante" de Fabrice Hyber, qui reconstitue sur le canal Saint-Félix un rassemblement de bateaux; ou encore "Les colons" de Sarah Sze dont je vous ai parlé plus haut. Estuaire, c'est maintenant 29 oeuvres sur 12 communes et l'aventure se poursuit avec au programme de nouveaux aménagements, cheminements doux, chemins pédestres, gîtes, points de vue, confiés à des designers, des architectes et des urbanistes. 

 *-*-*-*-*

P1100886