volutes

Le saviez-vous ?

Si l'on répète ad lbitum le mot "fenêtre" en regardant un poisson, puis le mot "poisson" en regardant une fenêtre, on perd son temps.

volutes

Non seulement le concept du chien n'aboie pas, comme le soulignait (dit-on) Spinoza, mais celui du chocolat ne fait pas grossir.

volutes

Une maladie mentale consiste à employer des mots à la place d'autres, par exemple, dire "le commissariat du quartier est un bâtiment aux briques jaunes" au lieu de "Maman, donne-moi une grosse part de tarte aux pommes". La communication avec le patient peut s'avérer difficile.

volutes

Le Maître et le disciple

Le disciple :
La langue décrit-elle le monde, Maître ?
Le Maître :
On ne peut mieux, disciple. Rien de ce qui n'est dans la langue n'est dans le monde.


volutesLe disciple :
Les animaux parlent-ils, Maître ?
Le Maître :
L'âne, en tout cas, parle trop, disciple

volutes

Ailleurs

Sur le mont Aktos, en Grèce, le vent souffle du nord, sans cesse. Les habitants de la vallée ont naguère sculpté les rochers de telle manière qu'en s'engouffrant, l'air vibre en formant des mots, des phrases, parfois des poèmes. Hélas, de siècle en siècle, la langue a bougé, au point que nul ne comprend plus le chant de la montagne, ni les sagesses éternelles qu'elle murmure aux hommes.

volutes

Au marché si typique de Nahahuta (Pérou), la cacophonie est telle qu'il est vain d'espérer comprendre ce que hurlent les marchands. Aussi, ceux-ci imitent-ils le cri de l'animal dont ils font commerce. Le charcutier grouine, le volailler caquète, le boucher beugle. Seul le poissonnier a du mal à se faire entendre.

volutes

Sur la planète  HC878, toute personne usant d'une phrase déjà prononcée doit régler des droits d'auteur à son premier locuteur. Seuls les riches ont ainsi la parole, mais n'est-ce pas partout pareil ?

volutes

Le peuple oho de Nouvelle-Guinée, découvert par Harry Matthew Botherby connaît le langage, mais réduit au minimum. Le oho n'a qu'une seule phrase : "Rouge égale mal". Découvrant un peuple voisin, les Ouhas, à la langue non moins rudimentaire (leur seule phrase est : "Ici, pas là"), H.M. Botherby leur appris l'existence des Ohos. Voulant traduire en ouha le oho "Rouge égale mal", il dut se réduire à l'unique option : "Ici, pas là".

volutes

Hervé Le Tellier : bribes de non-sens