Sur le haut plateau de Pasicato, les adultes, hommes et femmes, vivent nus. Les hommes colorent en bleu leur pénis et en rouge leurs bourses, pour attirer le regard des femmes tandis que celles-ci dessinent des cibles sur leurs seins et teignent leur toison pubienne dans des tons vifs. Les enfants impubères cachent sous de longues toges l'obscénité de leurs corps encore inaboutis.

yeux

Le conseil municipal de Pine Gulch (Utah, 32 145 hab.) décida en mai 1965 d'expurger la langue de tout vocable afférant à la sexualité. Très vite, on interdit des mots innocents (de kangourou à nuage), soupçonnés de remplacer les mots bannis. Puis le silence lui-même devint suspect. Mieux vaut éviter Pine Gulch et passer par Bear Valley, en prenant la SR 204.

yeux

Les meilleurs cabarets de Zurka, capitale de l'Udzadidjan, proposent une attraction typique, le dress-tease, ou les "dress-teaseuses" arrivent nues sur scéne et se rhabillent peu à peu. La tension est à son comble quand elles enfilent leur long khodjar de bure sous les vivats de la foule.

yeux

 Jusqu'au XIIIè siècle, les habitants de Chalmos (au large d'Izmir) célèbraient à la Saint-Aristhème, premier jeudi de juillet, le jour du Jeudi-Nu, où l'on se caressait sans honte. Dépassée par le succès (des bateaux entiers accostaient, pleins de pélerins avides d'attouchements), l'Eglise déplaça la date du Jeudi-Nu en janvier.

yeux

Bribes de non-sens, Hervé Le Tellier