img064INFOS

Région : Île-de-France
Chef-lieu : Melun
Sous-préfectures : Fontainebleau, Meaux, Provins
Population : 1 294 762 habitants (dont 3000 à grandes oreilles)
Superficie : 5 915 km2 (dont 509 km2 de parking gratuit)
Point culminant : 215 m (butte Saint-Georges, à Rebais)
Principales rivières : Seine, Loing, Yerres, Essonne, Ourcq

Un peu d'histoire

En 1790, le patchwork seine-et-marnais est cousu à la va-vite à partir de morceaux d'Île-de-France, de Brie, de Champagne et de Gâtinais. Cette absence de personnalité marquée sera un sérieux atout quand il s'agira, au XXe siècle, de l'urbaniser à l'américaine. En 1814, Napoléon commence sa grande tournée d'adieux au château de Fontainebleau, sa principale résidence secondaire. Le XIXe voit s'affirmer la vocation agricole du département sous l'effet d'un arrosage massif en subventions et en engrais. En 1914, face aux Allemands massé en Seine-et-Marne, l'Etat-major français réussit à mobiliser des centaines de chauffeurs de taxi sans que ceux-ci en profitent pour réclamer une hausse des tarifs. Les taxis de la Marne permettent de sauver Pariset entrent ainsi dans l'Histoire par la Porte de Bercy. Depuis cet épisode, on ne signale rien de notable dans ce département paisible où il fait bon dormir (si ce n'est l'ouverture de 73 Leroy-Merlin, 34 Auchan et 27 Jardiland).

Généralités

Pays de communications, de ronds-points, de Carrefours (avec cafétérias et centre auto) et de villes nouvelles, la Seine-et-Marne est un département que l'on quitte le matin de bonne heure pour le retrouver le soir tard (notamment si la Francilienne est bouchée). Occupant près de 50% de la superficie de l'Île-de-France, la Seine-et-Marne est une vaste étendue ondulée où l'on distingue la Brie française, la Brie boisée, la Brie Melunaise, la Brie laitière, la Brie Humide, la Brie Provinoise et les Bricomarchés. Les parcelles non constructibles et non cultivables, permettent l'exploitation du sous-sol, riche en pétrole et en pesticides.

Economie

Contrairement à l'impression que l'on en a depuis le RER, la Seine-et-Marne est le département le plus agricole d'Île-de-France. Parfois surnommé le "grenier à sucre" (sans que l'on sache si c'est à cause de ses betteraves ou de certains syndicats agricoles qui se sucrent au passage des subventions), elle est aussi leaser dans des secteurs plus modernes comme l'armement, les engrais cancérigènes, la malbouffe industrielle, le transport routier et le divertissement de masse. Le développement de ses villes nouvelles a permis l'implantation de surfaces de vente si grandes qu'elles feraient pâlir d'envie le plus blasé des sous-prolétaires obèses de Pennsylvanie.

Le saviez-vous ?

La Seine-et-Marne est un pays de grands propriétaires terriens dévoués qui sauvent quotidiennement de l'alcoolisme et de la syphillis de nombreuses familles de gueux à qui ils offrent un travail sain et au grand air (moyennant un masque respiratoire en période de pulvérisation). Toutefois, même s'il est parfois considéré comme le département le plus conservateur de France, le "77" n'a pas toujours été à la traîne du progrès. Pour défendre la betterave sucrière seine-et-marnaise contre la concurrence déloyale de la canne à sucre, certains grands propriétaires exigèrent que les esclaves des colonies soient payés. Les agriculteurs de la Brie furent également les premiers à imposer la surproduction intensive (et à exiger des compensations pour arrêter). Enfin, les cantons de Provins et Coulommiers ont aboli dès 1974 le droit de fouetter en public, après la messe de 11 heures, les domestiques indélicats.

Patrimoine

Longtemps handicapée par un patrimoine riche en châteaux vieillissants, sans centre commercial, ni parking, ni RER direct (Guermantes, Champs, Fontainebleau, Vaux-le-vicomte...), la Seine-et-Marne s'est dotée, dans les années 90, d'un château de la belle au bois dormant flambant neuf qui ravit les touristes (petits et grands) voire les présidents de la République (petits). Avec plus de 13000 salariés, (garantis sans barbe, ni moustache, ni grains de beauté), le Disneyland de Marne-la-Vallée est désormais l'un des plus gros employeurs du département. Quand "Patrimoine" rime avec "Space mountain", c'est la culture qui a la win.

img065A l'heure où Fontainebleau s'éteint dans l'indifférence générale,

l'happy hour culturelle commence au Magic Kingdom
(menu hamburger de Napoléon
+
frites moyennes Maurice Chevalier
+
Coca normal ou Big Bordeaux
à 13 euros)

 

france