L'indispensable revue du Collège de Pataphysique Viridis Candela, dont le numéro 6 de la huitième série a été rédactoré en chef par le cocassophile et néanmoins hurluberluescophage Guénolé Azerthiope, nous offre d'irresistibles extraits des écrits du guide sublime de la révolution islamique qui prouvent une fois de plus qu'on a grand tort d'affirmer que les idoles de l'intégrisme ne savent pas rire.

Préceptes de la vie quotidienne, propos de l'Ayatollah Khomeiny :

  • Il est recommandé de ne pas se retenir d'uriner ou de déféquer si ça peut faire mal.khomeini
  • Il n'est pas permis d'absorber les excréments d'animaux ou leurs sécrétions nasales. Mais mélangés dans une proportion infime aux autres aliments, leur consommation n'est pas défendue.
  • La viande de cheval, de mulet et d'âne n'est pas recommandée. Elle est strictement défendue si l'animal a été sodomisé de son vivant par un homme. Dans ce cas, il faut emmener l'animal hors de la ville et le vendre.
  • Si un feuillet du Coran, ou un papier portant le nom de Dieu ou du Prophète ou de l'un des imams tombe dans les w.-c., il est absolument indispensable de l'en retirer, même si cela entraîne des dépenses. Au cas où cela ne serait pas possible, il faudrait abandonner ces w.-c. jusqu'à ce que l'on ai la certitude que ce papier est pourri.
  • Si l'homme s'aperçoit, en faisant sa prière, que son sexe n'est pas couvert, il doit le couvrir immédiatement, et si cela prend trop de temps, il doit terminer sa prière et la recommencer. Mais s'il s'aperçoit que son sexe n'est pas couvert seulement après l'accomplissement de sa prière, celle-ci reste valable.
  • Si le visage d'une personne qui prie s'empourpre parce qu'elle se retient de rire aux éclats, il lui faut recommencer sa prière.
  • Battre des mains ou sauter en l'air pendant une prière la rend nulle.
  • Il faut également éviter de prier quand on a sommeil, quand on ressent le besoin d'uriner ou de déféquer, quand on a des chaussettes qui serrent trop les pieds.
  • Les femmes de la lignée du Prophète de l'Islam sont ménopausées à l'âge de soixante ans. Les autres à cinquante ans révolus.
  • Si l'homme sodomise le fils, le frère ou le père de sa femme après son mariage, ce mariage reste valide.

(extraits du livre Fatwa de Carla Kapsïeva)