batory1

Michal Batory est un graphiste-photographe polonais de 51 ans.

Il bénéficie d'une grande rétrospective au Musée des Arts Décoratifs, jusqu'au 30 avril 2011.
Il a sélectionné pour celle-ci soixante-quinze affiches et plusieurs salles sont réservées à l'exposition de sa production, bien sûr, mais aussi à l'explication de sa recherche d'inspiration etr de ses méthodes de travail.

"Pour trouver l'idée d'une affiche, je dois d'abord recueillir le maximum d'informations sur le sujet que j'ai à traiter : je lis, je rencontre les metteurs en scène, les chorégraphes. Après ce travail de documentation, je réalise dix à quinze croquis, ce qui me permet d'éliminer les mauvaises idées. En faisant ces croquis tu gagnes des jours de travail car, dans ces croquis, tu peux tout imaginer. Après je choisis une, deux ou trois bonnes pistes et je commence à les réaliser. A ce moment-là une nouvelle question se pose : comment réaliser cette idée ? Est-ce la peinture, la photographie, l'un et l'autre ?"

Le dessin se prolonge par un travail de plasticien (sculpture, agencement, assemblage insolite d'objets ...) et aboutit toujours à une photo. La seule limite à l'imagination est de garder le message lisible.
Surprenannte, souriante ou grinçante, tantôt trash et/ou poétique, imprégnée de surréalisme, son oeuvre, que vous avez certainement déjà rencontrée au détour d'un kiosque ou d'un panneau, bouscule les codes et vivifie le vocabulaire visuel.

Ci-dessous, des exemples de sa méthode de travail (photographiés dans la "clandestinité", désolé pour la qualité, agrandissez les photos - la leçon vaut le coup - en cliquant dessus)

mad_001     mad_002     mad_003

mad_004     mad_005     mad_006

mad_007     mad_008

Trois affiches décryptées par leur concepteur

batory2

Saison musicale, IRCAM, Centre Pompidou (1997-1998)
"Le jeu était d'assembler un objet banal du quotidien, ici un coton-tige, avec un objet lié à la musique, ici un diapason (...). Cet amalgame est une manière de dire : accordez-vous et ouvrez vos oreilles."

batory3

Vestis, Théâtre National de Chaillot (2008). Spectacle de la chorégraphe Raphaëlle Delaunay.
"Celui-ci a été pensé comme une répétition. Il y avait une couturière sur scène qui confectionnait son costume en même temps qu'elle dansait."

mad_012

Piano-Folies, Enghien-les-Bains (2006)
"C'est une image assez universelle, générale, pour montrer que la musique est un vrai mélange entre des cultures, mais aussi des styles."

Et enfin, trois autres oeuvres :

mad_010   mad_011

mad_009