"J'ai en certain endroit, un certain animal", écrit drôlement La Fontaine dans ses contes. Il parle du pénis. L'animal humain cependant semble sous-équipé de ce côté, au regard des autres espèces. Beaucoup de serpents ont deux pénis et se servent de l'un ou de l'autre, une expérience de pensée intéressante. L'éléphant dispose d'une sorte de treuil afin d'orienter le sien. Les félins présentent une sacoche de fourrure protectrice, les cafards, cinq à six pseudo-pénis hérissés de crochets pour s'arrimer. Quant aux mammifères, tous, exceptés les équidés, les lagomorphes, les marsupiaux et les hyènes, possèdent un os pénien ou baculum, un outil résistant, installé dans la verge, la maintenant tendue.

morseL'ours brun montre une tige de 12 à 14 cm. Celle du raton-laveur, en forme de S, fait 8 cm. Les mammifères marins comme les orques ou les cachalots possèdent de véritables gourdins, dépassant le mètre. La photo ci-contre montre le baculum d'une espèce de morse disparue il y a près de 12000 ans. Les chiens aussi, du mastiff au chihuahua, arborent un os, comme les grands singes, nos cousins. Cet os est nécessaire pour la copulation et la reproduction; il aide le pratiquant à s'accrocher à sa partenaire et ainsi prendre le temps nécessaire pour transmettre sa semence.

Celui qui ne bénéficie pas de cette aide pour rigidifier son pénis la remplace par des corps caverneux qui se gonflent grâce à la pression sanguine. Henri IV (rappelez-vous, l'adepte de la poule au pieu) pensait, jusqu'à 40 ans que son pénis était un os. Il n'était pas si éloigné de la vérité que cela, l'homme devait être porteur de ce soutien il y a fort longtemps. Pourquoi l'avons-nous perdu ? C'est un mystère. Le passage à la bipédie est incriminé par certains : il se serait accroché partout. Seuls 19 hommes ont été recensés avec un micro-baculum.

morse1A la psychopathologie, on pourrait alors également ajouter la génétique pour expliquer l'éjaculation précoce ?. Car nous voilà, nous les hommes, sujets à la panne, incapables de se durcir à volonté. Heureusement, Ronald Virag est là pour nous conseiller en cas de débandade, lui qui le premier a guéri l'impuissance et intenté un procès aux laboratoires Pfizer pour avoir utilisé son nom dans le Viagra, la petite pillule bleue qui vous fait comme un os dedans.

A noter enfin que le gouvernement cubains offre aux déficients érectiles un dispositif composé de silicone et d'argent pour leur pénis. L'urologue Juan Carlos Yip affirme qu'un nombre indéterminé de quadras ont pu bénéficier de ce don, lorsque les traitements traditionnels, comme le Viagra, n'ont pas permis de résoudre leurs problèmes sexuels. Le quotidien officiel Juventud Rebelde nous apprend que cette opération, qui était déjà pratiquée pour un prix non négligeable dans les pays riches, est destinée à permettre aux patients de “jouir pleinement de l'acte sexuel et d'améliorer le moral et la qualité de vie de l'homme et de sa partenaire".

Sources : Le Monde magazine, "la grotte de la squaw", "yabiladi" et wikipédia

Si vous désirez approfondir le sujet, une petite