Parmi toutes les religions pratiquées à Maurice (doit y avoir foule à la rambarde des dieux au dessus de l'île), la plus représentée est l'hindouisme. Et les temples les plus colorés, offrant une profusion de sculptures, de fresques et de bas-reliefs rehaussés de dorures sont les temples tamouls dont le plus important est dans les environs de Port-Louis, mais on en trouve partout dans l'île, même parfois au détour d'une rue, coincé entre une échoppe et une station service.

Vous trouverez également dans ce billet des photos du Lac du dieu Shiva dont le nom officiel est Grand Bassin mais que les hindous appellent Pari Talao (lac des nymphes ou Ganga Talao (lac Gange). Une légende dit que Shiva secoua sa chevelure et qu'une goutte vint se déposer ici. Revenu d'un séjour en Inde, sir Seewoosagur Ramgoolam, père de l'indépendance mauricienne, versa deux vasques d'eau du Gange dans ce lac sacré. Pour la fête de Shiva, des milliers de fidèles viennent de toute l'île, souvent à pieds, pour se recueillir sur les rives. Les pèlerins viennent y prier Ganesh, Shiva, Durga ... et le soir venu, lorsque l'endroit est désert, les singes mangent les fruits des offrandes.

(prenez le temps de cliquer sur les photos pour les agrandir)

Tout d'abord le petit temple, à Flic en Flac, devant lequel nous passions tous les jours, soit pour aller en ville faire des courses ou prendre le bus, soit pour aller sur la plage.

c_009_1_   c_010_1_
c_011_1_   c_012_1_

Pari Talao

a_182

Cette impressionnante statue qui nous accueille est celle de Shiva; elle a été réalisée en béton et peinte, ce qui donne l'illusion du bronze

a_282 c_205_1_

Financée par la Cie des Télécoms de Maurice, elle paye son tribut en acceptant , du haut de sa fourche, de servir d'émetteur.

a_283_1_ a_285_1_

Peut-être une manière d'établir également la communication avec un monde inconnu.

 

c_181_1_

c_182_1_ a_238_1_
c_184_1_ c_185_1_
c_187_1_ c_188_1_ c_189_1_
c_190_1_ c_191_1_ c_192_1_
c_193_1_ c_195_1_ c_194_1_
c_196_1_ c_198_1_ c_197_1_

Pendant que nous visitions, un couple est venu faire bénir sa camionnette toute neuve; il s'agissait, après les prières, de rouler sur un fruit pour l'écraser, sans doute pour assurer une prospérité; petit problème, la jeune femme n'avait visiblement jamais tenu un volant de sa vie. La cérémonie a été assez longue et ponctuée de fou-rires de la part des participants et du seul spectateur que j'étais

c_200_1_

c_201_1_

c_380_1_               c_381_1_

c_412_1_ c_413_1_

c_414_1_          c_417_1_

c_496_1_ c_497_1_

c_499_1_ c_500_1_ c_501_1_

c_506_1_ c_507_1_

c_508_1_ c_509_1_ c_510_1_

c_505_1_ c_502_1_

c_504_1_ c_511_1_

a_233_1_