A l'occasion du 60ème anniversaire de la proclamation des droits de l'homme et parce que, même dans les moments les plus solennels il faut toujours garder sa capacité à apprécier un trait d'humour, je vous offre un extrait du discours de Nicolas Sarkozy le jour de son élection, le 6 mai 2007 :

"Je veux lancer un appel à tous ceux qui dans le monde croient aux valeurs de la tolérance, de la liberté, de la démocratie, de l'humanisme ; à tous ceux qui sont persécutés par les tyrannies et les dictatures. [...]  La France sera aux côtés des opprimés du monde. C'est le message de la France, c'est l'identité de la France, c'est l'histoire de la France."

Sacré Carlito !

sarko2

- C'est quoi, par terre, là ?
- C'est rien, ce sont mes principes, fais comme moi, marche dessus !

Depuis il a reçu Kadhafi, ainsi qu'à peu près tous ceux qui comptent en Afrique en matière d'oppression et de barbarie; il n'a pas pu accueillir Saddam Hussein, c'était trop tard. Il a ciré les pompes des grands humanistes chinois, de Poutine et de ce bienfaiteur de l'humanité qu'est Georges Bush. Il a créé un ministère de l'exclusion qui est à peu près le seul à remplir correctement ses objectifs. Grâce à ses directives, des rafles ont pu ramasser pas mal de sans papiers et les préfets remplissent leur mission avec beaucoup de zèle, renvoyer  hommes, femmes et enfants en Tchétchénie, en Afghanistan, dans des pays en guerre, dans des endroits où l'obscurantisme excise les petites filles et lapide des femmes, où l'avenir des gamins est de devenir soldat ou de crever de faim.

sarko1

Remarquez, pour les Français, les droits ne sont pas universels pour tout le monde. En effet, d'après un sondage  réalisé par MV2 pour le Nouvel Obs et la FIDH, ils ne sont que 92% à penser que les droits de l'homme doivent être les mêmes pour les hommes et les femmes, 83% à déclarer qu'ils doivent être les mêmes quelle que soit la religion, et 67 % à penser qu'ils doivent s'appliquer également aux enfants.

On a encore du chemin à faire ... et de belles déclarations à ingurgiter.

PS : pendant les beaux discours que nos édiles prononceront pour émailler cette journée et passer aux "20 heures", vous aurez tout avantage à aller un faire un tour sur ce site.

Je vous recommande également, pour retrouver le sourire, un très bel article sur Rama Yade, l'égérie sarkoziste en matière de droits de l'homme.