Quel rapport entre les futuristes italiens, les photographes de Düsseldorf, les Fauves hongrois, l'inspiration hollandaise de Van Gogh et la joaillerie mérovingienne ? L'Europe, bien sûr. A l'occasion de la présidence française de l'UE, la France propose une vaste saison qui rassemble le meilleur de la création née sur ce politique continent.
De Paris à Marseille en passant par Saint-Etienne (avec une biennale du design spécial Europe), 27 expositions participent à la fête, dont celle de Pommery. Le tout accompagné de "projets tandems" nés du dialogue entre l'art français et l'art européen.
Peinture, design, graphisme, musique, théatre ... aucun genre n'est oublié. Au programme par exemple, une Technoparade européenne le 20 septembre dans les rues de Paris.

Sur ce sujet un très bon article de Judicaël Lavrador est paru dans Beaux Arts magazine. Vous n'avez pas fini d'entendre parler de cette revue que je trouve formidable pour qui s'intéresse un tant soi peu à l'art dans toutes ses formes sans être spécialiste ni même connaisseur.

Pour illustrer ce billet, je vous ai choisi une oeuvre de Marco Godinho All Around (2007)

scan_002

table de ping-pong ronde avec filet équipé d'un moteur tournant à vitesse constante sur son axe, raquettes, balles, paniers, haut. 92 cm, diam. 274 cm.


Le jeune Luxembourgeois Marco Godinho invente un ping-pong nouvelle formule. Ici, la table est ronde et le filet tourne, forçant les joueurs à réinventer leurs mouvements dans une course-poursuite contre le temps et l'espace