Injustement moins populaire que Mark Twain, son compatriote et confrère en humour, Ambrose Bierce est né en 1842 dans une masure de l'Ohio, au sein d'une famille misérable de pionniers puritains qui erraient de ferme en ferme en prêchant la bonne parole. Il était le dixième enfant au milieu d'une progéniture qui en compta treize et reçut comme tous les autres un prénom commençant par la lettre A.

Il participa à la guerre de Sécession dans les rangs de l'armée nordiste, sous les ordres du général Sherman. Cette baderne envoya un jour à la mort 25 000 soldats de l'Union en donnant l'ordre d'attaquer face à la mitraille sudiste. Ambrose s'en sortit avec une blessure à la tête. Démobilisé avec le grade de capitaine, il se retrouva à vingt-trois ans sur le pavé. Sa vie familiale ne fut qu'une suite de deuils, de ratages et de déceptions.

Il réussit, peut-être à cause de cela, à devenir l'un des éditorialistes les plus célèbres, les plus féroces, et les mieux payés, de la presse de William R. Hearst (le modèle du fameux Citizen Cane).


ambrose


Le dictionnaire du diable, dont l'élaboration dura de façon intermittente pendant vingt-cinq ans, est son oeuvre maîtresse. Il comprend exactement 998 définitions. Chacune d'elles est parfaitement représentative de la philosophie désabusée, mais lucide, d'Ambrose Bierce. Tant de pessimisme et de noirceur choquèrent les Américains de l'époque qui ne se reconnurent pas dans le miroir qu'on leur tendait. En 1910, l'atmosphère était à l'optimisme béat, ce qui ne correspondait guère à l'humour grinçant dont je vais vous donner un petit échantillon.

ambrose1

Air :
Substance nutritive généreusement fournie par la Providence pour engraisser les pauvres.

Ambidextre :
Capable de prendre avec un égal talent dans une poche de droite comme dans une poche de gauche.

Ambition :
Irrésistible envie de se voir traîné dans la boue par ses ennemis de son vivant, et ridiculisé par ses amis après son trépas.

Amiral :
Partie d'un vaisseau de guerre qui est à la parole ce que la figure de proue est à la réflexion.

Antipathie :
Sentiment inspiré par l'ami d'un ami.

Audace :
L'une des plus évidentes qualités d'un homme en sécurité.

Bonheur :
Agréable sensation qui naît de la contemplation de la misère d'autrui.

Chat :
Animal doux et indestructible fourni par la nature pour recevoir des coups de pieds quand quelque chose ne va pas dans le cercle familial.

Conseil :
Petite monnaie d'usage courant.

Egoïste :
Dénué de respect pour l'égoïsme des autres.

Epitaphe :
Inscription sur une tombe démontrant que les vertus acquises par le trépas ont un effet rétroactif.

Fiancée :
Jeune personne qui a une belle perspective de bonheur derrière elle.

Frontières :
En géographie, ligne imaginaire entre deux nations, séparant les droits imaginaires de l'une des droits imaginaires de l'autre.

Longévité :
Prolongation inconfortable de la peur de la mort.

Philosophie :
Route comportant de nombreuses voies et qui s'étend de nulle part à rien.

Raseur :
Personne qui vous parle quand vous souhaiteriez qu'elle écoute.

Vocifération :
Mode d'expression d'un adversaire.

Source : Pour tout l'or des mots de Claude Gagnière