Les anciens se souvenaient avec un brin de nostalgie de l'ancien établissement de bains et de ses fameuses cabanas qui, dans les années trente, attirait une foule cosmopolite, et qui fut encore, dans les années soixante, un haut lieu balnéaire et de la pratique du surfing angloy.


sc_597


sc_598 sc_599


La piscine n'est plus, mise à mal par les tempêtes des hivers 1973 et 1975, mais le bâtiment lui, a survécu, pour renaître aujourd'hui sous la forme d'une salle des congrès qui, bien que pas entièrement terminée, a été inaugurée le 14 juillet.


sc_602


Programme alléchant: les lieux ont été investi par le public. A l'intérieur, des expositions de photos de Jacques-Henri Lartigue, photographe des années trente, et d'autres clichés d'époque, comme ceux de Joël de Rosnay (consacrés au surf des années soixante). Ils sont enrichis d'images de films d'archives (concours d'élégance, apparition se stars ...). En fin d'après-midi a eu lieu un concours d'élégance avec un défilé de voitures anciennes, puis dans la soirée, le flamenco, la salsa, la musique afro-cubaine a investi les kiosques et le promenoir encadrant un feu d'artifice auquel nous avons assisté couchés sur la plage.


Le nouveau paysage du promenoir ...

sc_600 sc_601

... et l'environnement vu de la terrasse de la salle des congrès

sc_614 sc_615

 
Pour les amoureux des chiffres, cette opération a nécessité l'investissement de 3 700 000 euros financés par la communauté d'agglomération (1 350 000 euros), la ville (1 350 000 euros), la région Aqitaine (500 000 euros) et le département des Pyrénées-Atlantiques (500 000 euros).