Le matin au petit déjeuner, deux mères de famille discutent de la garderie des tous-petits, l'une d'entre elles, enceinte jusqu'aux yeux :
- Moi, la mienne, la première fois elle a hurlé toute la durée de mon absence; la seconde fois, pendant la moitié de la séance , la troisième fois, elle a pleuré pendant sa première heure de présence et maintenant, elle ne dit plus rien .
... et de se rengorger fière de sa cruelle constance et de l'abnégation de sa progéniture.

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

Nous étions en 1/2 pension et prenions à l'hôtel les petits déjeuners et les repas du soir. Il nous a fallu deux ou trois jours pour déterminer la place parfaite au restaurant qui comptait cinq salles; la place parfaite, c'est celle qui nous éloignait des bébés hurleurs, des dames de la soixantaine qui régalaient leurs voisins des incidences de leurs respectives ménopauses, de la table des marseillais qui faisaient profiter la salle de leur beaufitude à accent et des enfants qui prenaient un malin plaisir à dresser leurs parents.
Le moment du repas : un spectacle sociologique à ne pas louper.

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

Lors d'une animation de soirée, la responsable de l'organisation, voulant arbitrer deux personnes qui manifestaient leur désaccord l'une envers l'autre déclara :
- Allons, nous allons bien finir par arriver à trouver un quiproquo !
Je suis alors intervenu discrètement, attirant ainsi un peu facilement le sourire de mes voisins de chaise :
- Ce serait en effet dommage d'en arriver au compromis.