Comme l'an dernier à la même époque, Chantal Perret a investi le "Hall", la salle d'exposition de la mairie de Moissy Cramayel, et comme l'an dernier c'est une réussite.


IMG_0028  IMG_0029


Cette année l'exposition comportait trois parties.

Tout d'abord, la composition centrale qui donne le titre à ce billet. Il s'agit d'un ensemble de huit statuettes, sept de tailles homogènes et une plus grande. Elles sont en grès noir chamotté cuit à 1380 degrés. C'est beau, majestueux; cela suscite des questions auxquelles Chantal répond de bonne grâce.

Elle sont installées sur un podium recouvert d'écorces jaunes.


IMG_0001 IMG_0002



IMG_0003


IMG_0005 IMG_0004 IMG_0006


Viennent ensuite trois sculptures en plâtre qui ne sont pas "commercialisées". Elles servent de travail de base à Chantal pour la confection de ses bronzes. Il s'agit donc de plâtre sur des supports variés, branches de bois, fil de fer, grillage, etc. Ce travail est ensuite envoyé à un fondeur qui doit en faire des moules. De ces moules sortiront quatre exemplaires dit "d'artiste", puis huit autres exemplaires maximum. Les moules sont ensuite détruits et les morceaux du travail original sont également détruits ou renvoyés à l'artiste.

Ci-dessous les trois plâtres; vous vous rendrez compte du travail du fondeur qui, avec ses moules, ne doit évidemment pas trahir l'oeuvre de l'artiste.


IMG_0007  IMG_0008


Le Monde



IMG_0009


La Mort


 

IMG_0010 IMG_0011

Mutation

Cette sculpture a la particularité de ne pas posséder de socle; ça lui confère une espèce "d'élasticité" qui correspond bien au nom que Chantal a choisi. Evidemment le passage au bronze lui fera perdre cette souplesse, mais l'ensemble gardera tout de même une grâce due à la fluidité de ses lignes.


La troisième partie que j'aime beaucoup est constituée par les rakus. J'ai assisté à la naissance et à l'élaboration de pas mal d'entre eux puisque nous faisons, Chantal et moi, atelier commun avec d'autres, un soir par semaine; nous travaillons souvent côte à côte, donnant nos avis sur nos travaux respectifs. Ces pièces sont pleines de fous-rires, de discussions politiques, de vannes oiseuses, de propos divers et variés. De plus, je les trouve très belles.

La première série est en grès blanc :

IMG_0012 IMG_0013 IMG_0014

... deux autres "rakus" en grès blanc :

IMG_0016 IMG_0017

... viennent ensuite deux grès roses :

IMG_0018    IMG_0019

... puis de nouveau deux grès blancs :

IMG_0020  IMG_0021


... on termine par deux "rakus" émaillés le premier en vert bronze et le second en bleu doré (je vous l'indique parce que ce n'est pas évident sur la photo); ces pièces sont assez exceptionnelles parce que Chantal n'aime pas trop émailler ses rakus, je crois d'ailleurs que ce sont les deux seuls.


IMG_0022   IMG_0023

Voilà, fin de la visite.

Pour ceux qui sont intéressés, quelques prix, prélevés au vol : les trois premiers rakus et le dernier sont à 350 euros, les autres rakus font 150 euros sauf les "émaillés" qui sont à 200 euros. Pour l'installation "Les guetteurs", chaque personnage est à 400 euros sauf le grand qui est à 800 euros. Voilà pour l'abordable pour des bourses moyennes appartenant à des gens qui aiment l'art contemporain et le travail de Chantal Perret.

Pour ce qui est des bronzes, le prix est fonction du fondeur. Si vous êtes intéressés vous pouvez contacter Chantal ou moi-même. C'est plus cher, le fondeur prend généralement 50 % du prix demandé, mais Chantal accepte des paiements échelonnés.

Ces considérations triviales, certes, mais nécessaire à la survie de l'artiste et de sa petite famille (un grand Florent de 20 ans étudiant en histoire de l'art et violoncelliste à ses moments perdus et Louise, 10 ans, petite diablotine blonde extrêmement attachante), pour terminer la photo, il y a le compagnon, Laurent Maciet aux talents multiples : metteur en scène, comédien, peintre, d'autres activités en matière d'animations artistique, bref, l'intermittent du spectacle dans toute sa splendeur.

Mesdames, messieurs, standing ovation pour l'artiste.


 IMG_0025