valisesdepart


Peut-être pas pour vous, mais certains me comprendront, cette photo est un petit exploit; il s'agissait de caser dans ces deux valises et ces deux sacs "cabine" la totalité des rechanges nécessaires à un couple avec enfant pour subsister dans une contrée dont on savait que la température pouvait varier fortement et que des précipitations étaient prévisibles. Devaient également être prévus un ou deux sacs pour d'éventuels cadeaux ou souvenirs de retour ainsi que pour les achats "free shop".

Nous voici donc partis pour CDG où Air France mettait à notre disposition, ainsi qu'à celle de 300 autres personnes, un Boeing qui nous mènerait à Montréal en environ 8 heures. Grâce à la possibilité offerte par le petit écran installé au sommet du siège situé devant moi, j'ai personnellement voyagé avec Harrisson Ford, Nathalie Portmann et Clovis Cornillac, tout en dégustant mes raviolis au saumon à la florentine.

A l'arrivée , nous avons pris possession de la voiture de location (220 bornes au compteur), une Ford Taurus climatisée à boîte automatique. Un véhicule trés confortable, juste deux lettres à connaître: R, marche arrière et D, marche avant; il était également pourvu d'un régulateur de vitesse ce qui fait que la plus grande difficulté dans ce style de voiture est d'arriver à passer la demi-heure sans qu'une douce somnolence vous envahisse, car il faut en effet utiliser le volant de temps à autre.

La première nuit avait été réservée dans un motel assez quelconque de Laval (une banlieue de Montréal), ce qui fait que, installation effectuée, nous sommes allé passer notre première soirée dans la grande ville.

C'était le soir de la victoire de l'Italie sur la France en coupe du monde de foot et la communauté italienne est assez importante là-bas.


montreal05

Les Français, séparés de leurs protagonistes par la police, essayaient d'exister

montreal06


Pour fêter cela et ne pas faire de jaloux nous sommes allés nous sustenter dans un restaurant grec avant de regagner nos palindromiques pénates.