Le lendemain, après un super petit déjeuner chez Diane, nous avons repris la route vers Québec. Sur les conseils de Diane, et vu le faible kilométrage qui nous séparait de Québec, nous avons privilégié la nationale à l'autoroute. C'est le chemin du Roy qui longe le Saint-Laurent.

On traverse de petits villages tout propres aux maisons de bois avec auvents posées sur d'impeccables jardins fleuris avec des pelouses qui feraient pâlir d'envie plus d'un jardinier chez nous. Elles sont tondues trés souvent et bénéficient en ce moment de journées trés ensoleillées et de petits orages d'un quart d'heure/20 minutes en fin d'aprés-midi, bref, le temps idéal pour qui aime se promener sur sa tondeuse auto-tractée.

Sur la route, pas mal de cyclo-tourisme et d'endroits de cueillettes de fraises et de framboises. Quelques hangars aux silos impressionnants ponctuent le paysage.

A Québec, la divine surprise, c'est l'hôtel. Il est situé juste à côté du centre-ville et c'est une auberge branché "commerce équitable". C'est la seule dont le prix de la nuit comprend le petit déjeuner et celui-ci est confectionné avec des produits issus du commerce équitable. La chambre 206 est la nôtre et on a l'impression de coucher dans une pièce de musée. La salle de bain est pourvue d'un jacuzzi et, au contraire de tous nos autres lieux de repos, dans le tiroir de la table de nuit, au lieu de trouver l'omniprésente bible, on a droit aux règles et à la philosophie du commerce équitable. De plus, ce qui ne gâte rien, le personnel est aimable, décontracté et souriant.


quebech1


quebech2

Nous resterons ici deux soirs.